Bref. J'ai passé un entretien d'embauche. Watch & Read


← back to list of resources
   
 

Bref, ça faisait un moment que je cherchais du boulot. Un soir, j’ai craqué, j’ai envoyé 257 emails copiés-collés à toutes les entreprises pas trop loin de chez moi. Je me suis dit, quitte à me faire chier, autant que ce soit tout près. Y en a un seul qui m’a rappelé. Je sais plus pour quel boulot c’était, mais j’ai répondu très sincèrement « ah ce serait un véritable honneur d’intégrer votre équipe ».

J’ai raccroché. J’ai tapé le nom de la société sur internet, c’était soit une maladie vénérienne, soit une branche de l’ONU, soit des mecs qui louaient des photocopieuses. Des mecs qui louent des photocopieuses. J’avais tout bien préparé. J’avais fait mon CV, dans la case loisirs j’avais mis que j’aimais bien le kayak. J’avais jamais fait de kayak mais j’aimais bien les mots qui se lisent dans les deux sens. J’avais mis le costume que je mets aux mariages, aux enterrements, et aux entretiens d’embauche. A côté de moi, y avait ce mec. Je l’ai trouvé bizarre. Il était trop propre sur lui. Je me suis dit que ça cachait quelque chose. Le directeur m’a appelé. On s’est installés. J’ai regardé sa cravate, c’était une cravate Dingo. Je me suis demandé si un jour il était vraiment rentré dans une boutique et qu’il avait dit « bonjour madame, je voudrais une cravate Dingo parce que je suis un vrai déglingo ». Ca m’a fait rigoler. Il m’a vu rigoler mais je crois qu’il a cru que sa cravate était cool. Il m’a demandé « do you speak English ? ». J’ai dit « yes ». Après, il a dit “where are you from?” J’ai répondu “yes”. Il m’a demandé quel était mon plus grand défaut, j’ai hésité entre timide, maniaque, obsessionnel, lâche, dépressif, fainéant, menteur, j’ai répondu perfectionniste. En fait, c’était menteur. Il m’a dit « ah, vous, vous aimez le kayak ? ». J’ai dit « oui ». Il m’a dit « kayak de mer ou kayak d’eau vive ? ». J’ai dit « vous avez remarqué, ça se lit dans les deux sens ? ». Il a rayé kayak. Il m’a dit « on vous rappellera ». J’ai entendu « va te faire enculer. ». Bref, j’ai passé un entretien d’embauche.
« Viens, viens ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Return to top of page ↑


© 1997 - 2014 Jennifer Wagner

ielanguages [at] gmail [dot] com

DisclaimerSite Map